Arnaud Le Gouëfflec  approche sur la pointe des pieds …

Donnez un mot pour vous définir … et un qui ne vous définit pas … et puis trois. Et puis un son que vous aimez, et un que vous n’aimez pas … et puis une liste … j’aime  et … je n’aime pas ….
Déborah, Cécile, Julie, Sarah, Joséphine, Mallory, Marine et Enora buttent un peu.  Et petit à petit … de ces listes naîtront des autoportraits …

« La moto est plus qu'une passion depuis mon enfance. J'ai eu ma première moto 50 cm3 à mes 3 ans, mon père et mon grand-père sont aussi des passionnés.
Mais depuis bientôt 9 mois, un handicap que j'ai, dû à un accident, m'empêche quasiment tout. C'est très compliqué pour moi, étant donné que j'adore travailler et que je suis vraiment une bosseuse quand j'adore quelque chose, même si je n'aime pas je fais un effort. J'adore aussi le sport mais malheureusement, pour le moment, c'est fini pour moi. J'ai fait du sport en club, j'ai fait un an de judo, un an de basket et quatre ans de vélo, même pas un an de foot, mais maintenant je ne fais plus de sport en club. Je fais du wakeboard freestyle chez moi, et je suis fan de planche, je fais des stages d'une semaine de temps en temps pendant les vacances d'été. J'adore vraiment le freestyle, je trouve ça magnifique. J'adore les mangas et il fut un temps, je dessinais, surtout du Dragon Ball z. Sinon, je suis une personne très téméraire, j'adore la vitesse et le danger, je suis impulsive, nerveuse, je suis très rancunière et aussi un peu égoïste dans certaines situations. Mais il ne faut pas voir le mal partout, on m'a dit que je suis gentille, attentionnée, serviable, toujours là pour les personnes que j'aime et à qui je tiens. » Déborah

Après ces premiers textes, place au portrait chinois concocté en duo avec Erwan Bargain.
Si j’étais, ………une matière, une émotion, un animal, une saison, un plat cuisiné, un pays,………. Une chanson, un verbe ….

Si j'étais une couleur, je serais le rouge, couleur de l'amour et du feu
Si j'étais une matière, je serais le velours car c'est une matière douce
Si j'étais une odeur, je serais l'odeur de lavande parce que ça me fait penser au soleil
Si j'étais l'un des quatre éléments, je serais le feu car c'est comme un tempérament chaud.
Si j'étais un animal, je serais le loup
Si j'étais une étoile, je serais le soleil car c'est le centre du système solaire
Si j'étais un défaut, je serais l'excès
Si j’étais un bruit, je serais le vent sur le volet
Si j’étais une fleur, je serais l'ortie car qui s'y frotte s'y pique
Si j’étais un pays, je serais l'Australie car j'ai toujours rêvé d'aller là-bas
Si j'étais une ville, je serais le Mexique car c'est un pays de fête.
Si j'étais un film, je serais les choristes car j'adore l'émotion de ce film
Si j’étais un mot, je serais le mot chiante car on me le dit souvent.
Si j'étais une expression, je serais "l'ignorance est le meilleur des mépris", parce que ça m'est venu comme ça. Sarah

Dernière proposition avant de rejoindre l’autre groupe pour des lectures partagées de ces premiers textes : de la poésie à trous !

J’ai 17 ans
Je n’ai pas ma propre maison
Je n’ai plus d'argent
Je n’ai jamais eu de billet de train
J’ai eu parfois des soucis
J’ai eu souvent des coups de mou
Si j’avais eu toute la force du monde
J’aurais encore deux parents ensemble
Aurai-je enfin ce que j'ai envie              Julie

Dans la braise il y a le feu
Dans l’année il y a Noël
Et dans l’azur des couleurs
Dans la brume il y a des gens
Dans l’amour il y a le bonheur
Et dans le sang le malheur
Dans la peine il y a la force
Dans le feu il y a notre conviction
Et dans la vie des souvenirs
Et dans l’homme il n’y a qu’un poème de joie.

(D’après Roger Bernard, Mes parts semblables, Seghers). Cécile

enora-et-cecile
Deborah
porarait-Sarah